Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 08:32

Connu sous les appellations Astrakan,  Breit,  Broadtail ou  Breitschwanz 

 

Je viens de découvrir que ce que l’on nomme  Astrakan  à plusieurs variances d’appellation….Sans doute qu’astrakan faisait un peu trop vieillot et semblait démodé pour les fourreurs et le monde de la mode.

 

Astrakan  de nos jours souvent connu sous les appellations « Breit,  Broadtail ou Breitschwanz » 

 

Il s’agit d’une fourrure douce, soyeuse, jolie bref magnifique : le breit. On ne peut qu’être en admiration devant sa brillance et son aspect huilé.

 

La fourrure d’un agneau qui était encore dans le ventre de sa mère, que l’on fait avorter pour tuer son petit pour sa fourrure. L’aspect bouclé de la fourrure est dû au liquide amniotique. Bref, un manteau en fœtus d’agneau.

 

La fourrure d’astrakan provient d’agneaux mort-nés ou nés prématurément, par accident. Il est évidemment écarté les accusations selon lesquelles le  prélèvement des fœtus sont uniquement du à fournir des fourrures.

 

Comme si utiliser la peau et la fourrure d’animaux adultes capturés ou élevés ; torturés, électrocutés ou dépecés vifs n’était pas suffisamment sordide, des stylistes sans cœur élèvent le niveau de cruauté dans la mode.

 

Des milliers de moutons de race karakuls sont élevés en Asie centrale pour alimenter l’industrie de la fourrure.

 

« Une association, l’association HSUS a pu mener une enquête dans une ferme en Ouzbékistan, région productrice de fourrure d’agneaux karakul. Les conclusions de cette enquête sont édifiantes. Parmi les secrets monstrueux de l’industrie de la fourrure, les pratiques utilisées pour produire de la fourrure d’astrakan comptent parmi les plus noires et les plus cruelles.

 

Pour fournir ces fourrures fœtales, les brebis gestantes sont massacrées dans les 15 derniers jours avant la mise bas, par des techniques totalement inhumaines. Alors que la brebis est attachée au plancher de l’abattoir, les employés lui tranchent la gorge et lui tordent la tête jusqu’à la détacher du reste du corps, tout ceci sans étourdissement préalable. Ils laissent ensuite le petit s’asphyxier dans l’utérus, puis ils éventrent la mère pour retirer le fœtus à la fourrure tant convoitée. Les agneaux qui ont le temps de venir au monde sont présentés comme des « échantillons » de couleur de fourrure avant d’être envoyés à la mort. Après le retrait de leur fourrure, les petites carcasses sont jetées aux ordures. De toutes les manières, une brebis gestante est massacrée une fois qu’elle a produit entre trois et cinq agneaux. »

 

4 à 5 millions d’agneaux sont ainsi massacrés chaque année pour l’industrie de la fourrure, sans compter les brebis gestantes sacrifiées.

 

Quand on sait qu’un ensemble en fœtus de karakul coûte plus du double d’un autre manteau en karakul, on comprend que l’argent est le moteur de tous ces crimes abominables.

 

Ainsi, l’élevage du mouton karakul pour sa fourrure continue en Afghanistan, au Turkménistan, au Kazakhstan et dans toute l’Asie centrale.

 

Mais les adeptes de la "mode avec du cœur" trouvent honteux de porter sur soi autant de souffrances et n’achètent pas ces produits. D’ailleurs, Madonna n’a plus jamais été vue dans son manteau en astrakan, après avoir été réprimandée par la styliste Stella McCartney pour avoir « porté un fœtus ».

 

La cruauté infligée à des animaux sans défense pour leur fourrure atteint des sommets inégalables. Les producteurs, tortionnaires directs, sont les principaux responsables, mais les pays demandeurs, comme la France, l’Allemagne et l’Amérique du Nord, le sont également.

Comment agir ?

C’est pourquoi il est impératif d’agir pour abolir ces souffrances inqualifiables.

 

Pour lutter contre toutes ces horreurs, le plus simple est de ne pas acheter de fourrure de karakul, ni même de fourrure en général, car il ne faut pas oublier que d’autres animaux souffrent le martyr à cause de cette industrie macabre.

 

Prévenez également votre entourage, famille, amis, collègues, que la fourrure d’agneaux est obtenue par la torture et le massacre de brebis gestantes et de nouveau-nés.

 

Demandez à vos commerçants de ne pas accepter de fourrure dans leurs magasins et de la retirer de leurs rayons pour ceux qui en vendent

 

Expliquez-leur la manière dont cette fourrure est produite.

 

Si vous lisez un article ou si vous voyez une publicité concernant l’astrakan dans un journal ou un magazine, écrivez aux responsables de la rédaction pour leur expliquer la provenance de cette fourrure.

Partager cet article

Repost 0
Published by dom
commenter cet article

commentaires

Chantal (Belgique) 17/04/2012 16:19

Je viens juste de découvrir votre site sur 30 millions d'amis. Je viens de partager l'article sur les bébés agneaux sur facebook. C'est abominable ce que l'homme est capable de faire!

domy 28/07/2015 20:26

Ludo, je ne vous permets pas de me dire que ce qui figure sur cet article "sont de grosses bêtises" car tout ce qui y est dit n'est que la vérité....Donc je vous prierais avant de critiquer par votre ignorance de vous renseigner!!! Pour cela c'est très simple...Chercher sur internet "astrakan de quel animal" et vous aurez des pages à lire a profusion sur ce sujet....Maintenant je ne sais pas travailler les peaux, mais ce dont je suis certaine c'est qu'il doit être possible de coudre cette peau, puisque de nombreuses pièces vestimentaires existent
A bon entendeur.......................

ludo 28/07/2015 17:10

se sont des grosses betises , il est impossible de travailler des peaux de qq fourrures mort nées pour 1 raison la peau es trop fine impossible de la coudre

dom 10/05/2012 11:19



Bonjour, je viens juste de lire votre message et je vous prie de m'excuser du retard de réponse...Nous avions beaucoup de travail mais avec les beaux jours, tout s'arrange!!!


Depuis que je suis dans la protection animale, je me rends compte qu'en effet l'homme n'a pas de limite dans la cruauté qu'il peut faire endurer au régne animal...


c'est à se demander si le mot "humanité" à le sens qu'on lui donne. C'est un mot qui devrait traduire le meilleur de l'homme, mais peut être pas dans compassion, amour et respect



Colette (Belgique) 18/02/2012 12:15

Horreur !
Je connaissais l'origine de ces fourrures, mais vous venez de m'apprendre la façon dont les assassins procèdent. j'en suis malade.
De toute manière, aucune fourrure chez moi. C'est magnifique sur le dos de son propriétaire vivant, mais si moche sur l'espèce humaine.
Je diffuse votre information, il faut absolument que cela se sache !

AIDEZ NOUS A SAUVER LE DOMAINE DES DOUAGES

 

  Domaine des Douages

 

Présentation du Domaine

 

 

Le domaine des Douages est un refuge créé en 2009, il s'étend sur 90 hectares et se situe dans la Nièvre. Ce sanctuaire donne la chance à 750 moutons , tous issus d'élevages, sauvés de l'abattoir, de vivre  paisiblement le reste de leur vie. Ces animaux ont été sauvés par Dominique, ancienne éleveuse, et son fils Jonathan. Tous deux s'occupent à pleins temps des moutons et autres pensionnaires. Aucune reproduction, ni selection, ici les bêtes sont à l'abri de toutes formes d'exploitation : un havre de paix pour béliers et brebis ainsi que tous les autres pensionnaires.

 

Le 15 mai 2014, nous avons ouvert une page de soutien pour sauver les moutons du domaine des Douages aujourd'hui en danger. un grand merci pour votre aide !

 

Si vous préfèrez verser un don par chèque, virement ou mandat rendez vous sur cette page.

 

 

Reportage diffusé le 12 janvier 2014 au journal régional France 3 Bourgogne 

 

Reportage diffusé le 23 avril 2014 au journal régional France 3 Bourgogne 


 

  Cliquer ici pour signer la pétition afin sauver le Domaine des Douages

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous contacter

   domainedesdouages@yahoo.fr

 

  logo2

 

 

Association Domaine des Douages

58240 Chantenay Saint Imbert

 

Tel : 09 63 69 53 53