Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 09:07

IMG_3539.JPGVoici une petite histoire qui nous arrive alors que nous sommes en pleine période d’ agnelage avec la soixantaine de nouvelles venues, récemment sauvées….

 

Tout d’abord la surprise de voir apparaitre tant d’agneaux par mère, trois en moyenne voir quatre !!! Les biberons ont donc commencés pour soutenir les mères  au rythme de cinq par jour 8h 12 h 16h 20h 24h pour une vingtaine d’agneaux, ce qui est pas mal pour un début en espérant que cela ne va par trop s’intensifier !!

 

Bataille pour la survie de ces petits bouts de choux qui vont demander de nouveaux parrains et marraines, qui auront la chance de leur trouver un nom.

IMG_3540.JPG

 

Hier matin, alors que je rentrais dans le bâtiment pour ma première visite, je vois que deux nouvelles petites pensionnaires venaient de naitre. Tout semblait bien se passer…La mère s’en occupait avec amour !!

 

Pourtant quelques heures plus tard, elle choisira de n’accepter qu’une seule de ses filles pour rejeter l’autre…Sans doute parce qu’elle n’a pas assez de lait pour les deux.

 

Plus tard, en début d’après midi, un nouvel agnelage en cours semble difficile pour une autre future mère. Me voilà transformé en « sage femme » pour brebis. Je sors un premier agneau suivi d’un deuxième et d’un troisième, mais alors que je m’apprêtais à partir pour laisser la maman tranquille, je m’aperçois que sur un des agneaux, l’ensemble des intestins sont sortis par le nombril ce qui arrive quelquefois…

 

Urgence !! J’emballe mon agneau bien calé sur le dos et file chez le vétérinaire afin qu’il remette tout cela en place…..Un véritable jeu de patience, mais aujourd’hui l’agneau semble aller bien !! Néanmoins une surveillance et des antibiotiques sont nécessaires en espérant qu’il ne fera pas de péritonite.

 

Mais mon histoire ne concerne en rien cela….La voici !!!

 

Une brebis a mis  au monde durant la nuit une adorable petite agnelle que vous venons de nommer « Sandra » et qui a la particularité d’être toute blanche avec un rond noir sur le dos, mon fils y voit un cœur !! Moins prosaïque, j’y vois une selle !!

 

Ce qu’il se passe  c’est que la mère n’est pas auprès de la petite agnelle et ne veut pas en entendre parler, elle a fui à l’autre bout du bâtiment sans un regard pour cette agnelle…Des mères lui ont bien permis de boire de leur lait et c’est une chance pour elle !!

 

Mais en cherchant sa mère, l’agnelle a réussit à passer par un espace très minime pour rejoindre le lot voisin de nos pensionnaires, des brebis de longue date … Lorsque nous voulons venir la chercher, une brebis qui l’avait prise sous sa protection et adopté, s’interpose vivement !! Impossible de séparer les deux…

IMG_3533.JPG

 

Que faire ?? La brebis n’a pas de lait puisqu’elle n’attend pas d’agneau, mais d’un autre côté, elle pourrait défendre et apprendre à la petite agnelle les rudiments de la vie !!! Décision est prise de tenter d’essayer de les laisser ensemble, bien qu’en général, au bout de quelques heures la brebis se détourne rapidement de son coup de cœur passager….

 

Mais non !! Nous sommes heureux d’avoir fait le bon choix, car voici trois jours que cette brebis défend et protège de toutes ses forces son adoptée, agissant comme la meilleure des mères pour cette agnelle orpheline. Pour ma part je trouve cette histoire magnifique et pleine de tendresse.

 

Parfois, les animaux, nous donnent des leçons de compassion bien réelles,  auquel nous ne songerions pas de leur part…

 

IMG_3544.JPG

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 08:32

Connu sous les appellations Astrakan,  Breit,  Broadtail ou  Breitschwanz 

 

Je viens de découvrir que ce que l’on nomme  Astrakan  à plusieurs variances d’appellation….Sans doute qu’astrakan faisait un peu trop vieillot et semblait démodé pour les fourreurs et le monde de la mode.

 

Astrakan  de nos jours souvent connu sous les appellations « Breit,  Broadtail ou Breitschwanz » 

 

Il s’agit d’une fourrure douce, soyeuse, jolie bref magnifique : le breit. On ne peut qu’être en admiration devant sa brillance et son aspect huilé.

 

La fourrure d’un agneau qui était encore dans le ventre de sa mère, que l’on fait avorter pour tuer son petit pour sa fourrure. L’aspect bouclé de la fourrure est dû au liquide amniotique. Bref, un manteau en fœtus d’agneau.

 

La fourrure d’astrakan provient d’agneaux mort-nés ou nés prématurément, par accident. Il est évidemment écarté les accusations selon lesquelles le  prélèvement des fœtus sont uniquement du à fournir des fourrures.

 

Comme si utiliser la peau et la fourrure d’animaux adultes capturés ou élevés ; torturés, électrocutés ou dépecés vifs n’était pas suffisamment sordide, des stylistes sans cœur élèvent le niveau de cruauté dans la mode.

 

Des milliers de moutons de race karakuls sont élevés en Asie centrale pour alimenter l’industrie de la fourrure.

 

« Une association, l’association HSUS a pu mener une enquête dans une ferme en Ouzbékistan, région productrice de fourrure d’agneaux karakul. Les conclusions de cette enquête sont édifiantes. Parmi les secrets monstrueux de l’industrie de la fourrure, les pratiques utilisées pour produire de la fourrure d’astrakan comptent parmi les plus noires et les plus cruelles.

 

Pour fournir ces fourrures fœtales, les brebis gestantes sont massacrées dans les 15 derniers jours avant la mise bas, par des techniques totalement inhumaines. Alors que la brebis est attachée au plancher de l’abattoir, les employés lui tranchent la gorge et lui tordent la tête jusqu’à la détacher du reste du corps, tout ceci sans étourdissement préalable. Ils laissent ensuite le petit s’asphyxier dans l’utérus, puis ils éventrent la mère pour retirer le fœtus à la fourrure tant convoitée. Les agneaux qui ont le temps de venir au monde sont présentés comme des « échantillons » de couleur de fourrure avant d’être envoyés à la mort. Après le retrait de leur fourrure, les petites carcasses sont jetées aux ordures. De toutes les manières, une brebis gestante est massacrée une fois qu’elle a produit entre trois et cinq agneaux. »

 

4 à 5 millions d’agneaux sont ainsi massacrés chaque année pour l’industrie de la fourrure, sans compter les brebis gestantes sacrifiées.

 

Quand on sait qu’un ensemble en fœtus de karakul coûte plus du double d’un autre manteau en karakul, on comprend que l’argent est le moteur de tous ces crimes abominables.

 

Ainsi, l’élevage du mouton karakul pour sa fourrure continue en Afghanistan, au Turkménistan, au Kazakhstan et dans toute l’Asie centrale.

 

Mais les adeptes de la "mode avec du cœur" trouvent honteux de porter sur soi autant de souffrances et n’achètent pas ces produits. D’ailleurs, Madonna n’a plus jamais été vue dans son manteau en astrakan, après avoir été réprimandée par la styliste Stella McCartney pour avoir « porté un fœtus ».

 

La cruauté infligée à des animaux sans défense pour leur fourrure atteint des sommets inégalables. Les producteurs, tortionnaires directs, sont les principaux responsables, mais les pays demandeurs, comme la France, l’Allemagne et l’Amérique du Nord, le sont également.

Comment agir ?

C’est pourquoi il est impératif d’agir pour abolir ces souffrances inqualifiables.

 

Pour lutter contre toutes ces horreurs, le plus simple est de ne pas acheter de fourrure de karakul, ni même de fourrure en général, car il ne faut pas oublier que d’autres animaux souffrent le martyr à cause de cette industrie macabre.

 

Prévenez également votre entourage, famille, amis, collègues, que la fourrure d’agneaux est obtenue par la torture et le massacre de brebis gestantes et de nouveau-nés.

 

Demandez à vos commerçants de ne pas accepter de fourrure dans leurs magasins et de la retirer de leurs rayons pour ceux qui en vendent

 

Expliquez-leur la manière dont cette fourrure est produite.

 

Si vous lisez un article ou si vous voyez une publicité concernant l’astrakan dans un journal ou un magazine, écrivez aux responsables de la rédaction pour leur expliquer la provenance de cette fourrure.

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 18:29

Arnauld-et-sa-maman--2-.JPG

Arnauld-et-sa-maman.JPG

Arnauld--et-sa-maman.JPG

Arnauld--4-.JPG

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 12:43

Enfin, de bonnes nouvelles !!!

 

Après le froid et des épreuves assez difficiles à vivre tant pour les pensionnaires que pour nous, le soleil semble revenir…

 

Tout rentre dans l’ordre doucement, les fuites que ce soit au niveau des bâtiments que de la maison se sont avérés nombreux avec le retour de températures plus clémentes. Nous avons du faire appel à un plombier qui a constaté six fuites différentes dans la maison et cinq dans les bâtiments.

 

Pouvoir reprendre un bain ou simplement travailler avec de l’eau chaude sans avoir besoin de la chauffer dans des casseroles étaient tout bonnement merveilleux…

 

Il aura fallu attendre ce matin pour enfin avoir de l’eau dans les bâtiments, car malgré  les réparations, la partie souterraine des tuyaux restait gelé, en plus de dix ans je n’avais jamais eu ce problème.

 

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, nous avons la joie de vous annoncer que parmi nos nouvelles pensionnaires, le premier petit agneau vivant et en bonne santé venait de naître….Sa maman le chouchoute avec attention, très fière de son agneau que nous avons décidé de nommer « Arnauld » car c’est  par son travail pour la Fondation 30 millions d’amis ; que nous avons pu  sauver ces moutons qui nous l’espérons pourront jouir ici d’une longue et agréable vie…

 

« Arnauld » ne connaitra jamais le chemin de l’abattoir ou d’un abattage quelconque !!! Nous lui souhaitons une belle et longue vie !!!

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 08:10

Je trouve enfin un peu de temps pour donner quelques nouvelles, après ma première visite de ce matin je viens encore de trouver une vieille brebis morte de froid….Difficile de garder le moral, car nous n’avons pas la possibilité d’agir contre ce froid.

 

Nous avons à déplorer 9 brebis âgées mortes par le froid depuis mon dernier message. La nuit les températures  varient entre -15° et -16°

 

Ce qui fait beaucoup de mal aux animaux comme aux gens d’ailleurs, c’est qu’alors que le printemps semblait montrer ses premiers effets par un temps extrêmement doux, un changement radical en 48h à peine s’est fait passant de températures positives, sans même des gelées, à un froid intense…

Le froid n’a pas été progressif comme dans une année normale et les organismes n’ont pas toujours pu suivre.

 

Le froid est toujours aussi persistant sur le domaine, par chance le tracteur a pu être réparé le lundi en fin de matinée. Quelques bottes de foin à rouler durant ce délai, m’a fait me demander comment nous pouvions les autres années faire se travail sans tracteur…

 

Les canalisations sont toujours gelées, plus d’eau chaude également !! Le robinet de la cuisine reste le seul point où nous pouvons remplir les seaux d’eau pour les pensionnaires. Nous sommes très fatigués  et il est temps que les canalisations dégèlent avec certainement les surprises de fuites d’eau...

 

Je tiens à remercier particulièrement chaque personne nous ayant soutenues par des envois d’encouragements mais aussi tous ceux qui ont répondu à l’appel en nous envoyant des couvertures pour  réchauffer les animaux frigorifiés…Personnes, que je remercierais personnellement dés que ce sera possible

 

Une autre nouvelle inquiétante, dont j’ai eu des soupçons assez rapidement, mais que je voulais mettre sur ce blog qu’après confirmation, ce qui est fait puisque la DSV est passée chez nous vendredi pour le confirmer officiellement.

 

La soixantaine de moutons que nous venons de recueillir en date du 17 janvier sont atteintes du virus de Schmallenberg. Virus découvert il y a peu de temps mais qui semble s’étendre du Nord de la France vers le Sud assez rapidement, après avoir touché les Pays Bas, l’Allemagne, la Belgique, l’Angleterre et la France. La contamination daterait de la fin de l’été dernier, par un moustique à priori. Il n’y a pas de symptômes particuliers visibles sur les ruminants adultes, puisque cela concerne tous les ruminants, domestiques ou sauvages. Donc très difficile à déceler jusqu’à la période des mises bas, souvent en hiver….

 

C’est ce qui est arrivé chez nous au premier agnelage désastreux puisque les brebis sauvées sont pleines, mais également dans les élevages ou la découverte de ce virus  peut avoir des effets dramatiques sur les animaux à naître qui peut atteindre entre 40 et 60% du troupeau au moins, puisqu’ils sont souvent malformés et non viables. Un taux anormal d’avortements est également lié.

 

Des mises bas extrêmement difficiles, voir impossibles pour les mères, car les malformations  des petits empêchent  une naissance normale, ce qui va demander une surveillance permanente de jour comme de nuit pour assister les brebis prêtes à agneler.

 

La DSV m’a confirmé qu’il n’y avait pas d’abattage de prévu, d’autant qu’aucun des animaux présents à l’association ne serait revendu ou partirait d’ici autrement qu’en fin de vie naturelle.

 

Ceci à l’heure actuelle !! Mais tout peut changer dans le futur en fonction du développement de la maladie en France, de savoir si elle va être déclaré MRLC (maladie réputée légalement contagieuse) ou non.

 

Mais qu’en sera-t-il des éleveurs, mais surtout des animaux de ceux ci?? Est ce que cela finira dans le même bain de sang que pour la fièvre aphteuse???

 

Je tiens à préciser que ce virus est donné par un insecte vecteur, non contagieux pour l’homme, non transmissible d’un animal à un autre…

 

Je me méfie toujours des décisions prises lorsqu’il s’agit de gros sous, la Russie a déjà décidé de cesser ses importations….J’angoisse !!

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 11:57

 Nous n’avions plus d’eau à l’étage dans la salle de bain et les toilettes, ce matin je viens de constater que l’eau chaude n’arrive plus au dernier robinet en fonction du domaine, la cuisine !!

 

Nous aimions mettre de l’eau un peu tiède aux animaux qui appréciaient  beaucoup. C’est le seul robinet qui nous permet encore d’abreuver  l’ensemble du cheptel. Si celui-ci se met à geler…Je n’ose m’imaginer comment nous pourrons faire !! Il va falloir le laisser un peu couler durant la nuit pour que l’eau ne gèle pas

 

Peut être que la seule solution alors, sera de faire appel aux pompiers.

 

Pas de tracteur non plus !! Hier le garagiste est passé, mais rien à faire. Le fuel a figé dans le filtre à gasoil, pourtant nous avons du fuel premier qui aurait du résister au froid !! Le garagiste a du commander un nouveau filtre en espérant le recevoir aujourd’hui, mais dans le doute, il va falloir rouler les bottes de foin qui sont très lourdes à la main. Par grand froid les animaux doivent impérativement se nourrir.

 

De plus, nous comptions donner de l’eau aux animaux qui sont en extrémité du domaine avec une cuve à eau derrière le tracteur… cela aussi devra peut être remis en cause, il va falloir trouver une solution.

 

Toujours des litres d’eau à transporter  au seau…Un circuit qui n’a de cesse de la journée !!

 

Hier faute de tracteur en fonction, nous avons du utiliser la petite Ford K pour aller chercher trois brebis transis par le froid !! Unique véhicule en fonction à l’heure actuelle.

 

Pas facile, la voiture est basse et il a fallu essayer de rouler en haut des ornières gelées du tracteur pour aller récupérer les demoiselles assez loin dans le domaine, mais nous y avons réussi tout de même…C’est ce qu’il faut retenir.

 

Notre vieille ânesse tremble de froid malgré le fait qu’elle soit à l’intérieur et avec une couverture sur le dos !! La pauvre fait peine à voir... Idem pour Bip bip, la chèvre !!

 

De plus avec ce froid intense, les animaux de la faune sauvages se rabattent sur le domaine et nous venons de nous rendre compte qu’une brebis ayant du mal à se lever s’est fait grignoter légèrement le bout de la queue et d’une patte (rat, chat sauvage, belette, etc.…) durant la nuit, il va falloir agir rapidement !!

 

Je sais !! Les nouvelles pourraient être meilleures et nous espérons que rapidement le temps se réchauffe.

 

Nous aurions un grand besoin de couvertures, alors n’hésitez pas….

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 07:30

Depuis deux jours le froid règne ici comme dans toute la France d’ailleurs !! Nous nous étions bien trop habitués à cette douceur particulière.

 

Trop froid !! Trop vite !! Les animaux n’ont pas le temps de s’adapter si rapidement à ce changement brutal…Même les plus forts se figent transis et ont tendance à moins se nourrir alors que ce devrait être le contraire…

 

Ce vieux cauchemar revient !! Celui de devoir casser la glace des mares au moins deux fois par jour, car l’eau regèle vite. Abreuver aux seaux nos pensionnaires car les canalisations sont gelés, c’est vraiment à cette période que l’on se rend compte combien ils sont nombreux…

 

Il faudrait vraiment songer à régler ce problème de canalisations qui gèlent presque chaque année, mais nous verrons bien !! Il y a d’autres priorités

 

Nous recommençons à faire nos distributions de couvertures le soir pour les plus faibles et je vous assure que c’est un geste apprécié, malheureusement, hier une brebis un peu maigre est morte de froid. Elle avait sur le dos une bonne couverture bien chaude, mais a du se lever durant la nuit et la perdre…C’est triste, mais nous n’y pouvons rien !! C’est alors que je songe à tous ceux qui n’ont pas de toit, pas d’abri pour se protéger, le ventre vide, que ce soit hommes ou animaux…

 

Hier le tracteur est tombé en panne, et c’est la dernière chose dont nous avons besoin en cette période….Nous croisons les doigts, et comme nous avons un garagiste formidable, il va passer aujourd’hui un dimanche, pour le réparer ou essayer…

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 13:06

LE VIRUS DE SCHMALLENBERG


13 exploitations dans 6 départements du nord de la France (52, 57, 54, 62, 76,80) ont été touchées selon les renseignements vétérinaires.


Ce virus touche une grande partie de l’Europe. Allemagne, Pays Bas, Belgique, Angleterre et France sont concernés.


C’était jusqu’alors un virus inconnu et il a été demandé aux laboratoires pharmaceutiques de mettre au point dans les plus brefs délais un test sérologique d’une part , et un vaccin.


Il y a peu de données à l’heure actuelle. Le virus ne serait pas transmissible à l’homme, ne touchant que les ruminants, non contagieux d’un animal à un autre, mais transmis par des insectes vecteurs (moustiques, tiques, mouches ???)


Ovins, caprins, bovins et tous les autres ruminants sont concernés. Accès de fièvre, diarrhées sévères, mais surtout des avortements et des malformations importantes à la naissance sont les conséquences de ce virus….


A savoir !!!

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 12:31

IMG_3483----copie-1.JPG

 

C’est avec un immense plaisir que nous venons de recueillir plus d’une soixantaine de moutons, ceci grâce au travail de la fondation 30 millions d’Amis et de Monsieur Lhomme enquêteur.


Ces animaux qui vivaient dans de très mauvaises conditions, sur un domaine,  avec des porcs, vaches et chevaux  qui ont été retirés de leur propriétaire indélicat et nous ont  été confiés pour enfin retrouver une vie qu’ils auraient toujours dû avoir.


Aujourd’hui ces moutons sont en quarantaine et le vétérinaire a pratiqué les prises de sang obligatoires….Nous attendons les résultats !!!

 

IMG_3482---.JPG


Nous savons maintenant avec certitude que 58 brebis vont faire des agneaux pour très prochainement.


Nous allons avoir besoin de nombreux nouveaux parrains et marraines pour les brebis mais également pour les agneaux et agnelles à naitre….


N’hésitez pas à nous aider dans cette entreprise.

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 22:10

 

Avant de finir cette année, un petit mot au sujet du caviar et des œufs de lump….

Savez vous que l’esturgeon est un poisson sans écailles, qui, si la vie le préserve, peut vivre plus de cent ans et qu’il arrive à maturité entre 12 et 20 ans. Il y a une vingtaine d’espèces différentes.

Malheureusement !!  Il menace de disparaitre en mer Caspienne, il n’en reste que quelques centaines recensés…Les scientifiques cherchent une solution pour endiguer cette disparition annoncée, faute d’une surpêche et d’un braconnage incessant.

Nous estomacs sont décidément très exigeants….

Savez vous que l’on produit du caviar en Gironde ?? C’est la réalité pourtant.

Mon premier reflexe a été de me dire !!! Je n’en ai jamais mangé….Je n’y suis pour rien, mais pour les œufs de lump, qui sont en réalité des œufs de lompe (poisson nommé également par le terme « lièvre de mer, ou « grosse poule de mer » au Canada) car c’est un poisson de l’Atlantique Nord, le trajet devient identique à celui de l’esturgeon.

Pour  ces mets appréciés, que faut-il savoir ???

Tout d’abord !! Que c’est uniquement des œufs non fécondés qui seront intéressants…On dit œufs mais en réalité se sont des ovaires de poissons, qui sont impérativement prélevés sur des animaux vivants, car dès le poisson mort, il y a développement de toxines, ce qui abime la qualité des œufs et peut rendre dangereux ceux-ci.

On procède à un rapide lavage du ventre (en ce qui concerne le caviar tout du moins) puis on l’éventre, afin de prélever le précieux du poisson, qui doit rapidement être rincé des glaires et des résidus de sang…Par simple trempage dans une saumure. Un deuxième trempage est permis mais pas plus de quelques secondes.

Un rajout de sel peut être, après une très légère préparation…. Le caviar est prêt  à être mis en conservation!!!

Il en va tout autrement pour nos œufs de lump, qui ne sont pas d’aussi grande noblesse que ceux de notre ami l’esturgeon !!

De couleur blanchâtre, on devra se servir d’un colorant rouge ou noir, d’un produit d’aromatisation, d’un conservateur (benzoate de sodium, sorbate de potassium, niacine, tripolyphosphate de sodium, lynonyme, pour ceux tolérés) et enfin d’un antioxydant pour éviter le desséchement avant sa mise en conservation….

Voilà de quoi couper l’appétit aux irréductibles  qui pensent  encore que c’est un produit sain…..

On commence à trouver des œufs de truites, de saumon et même d’escargots !!! L’imagination de l’homme pour garnir nos estomacs n’a pas de limites. (Attention aux fausses appellations)

Laissons aux poissons leur progéniture….Ils en le droit à la vie autant que nous !!

Noël est proche !!! C’est la fête de la joie, de l’amour, de paix et des cadeaux dans le monde !!! C’est un fête merveilleuse pour chacun, mais une période de souffrance, de désespoir et de peur pour nos amis les animaux qui sont élevés et massacrés par millions pour ces jours !!!….

Si nous voulions vraiment rendre cette fête aussi magnifique qu’elle devrait l’être…..Ne pourrions nous pas nous passer aussi de ces tueries en mangeant végétarien, au moins ces jours là ??? Alors Noël redeviendrait réellement  le miracle de la nativité dans la joie et l’allégresse !!!

 

Repost 0
Published by dom
commenter cet article

AIDEZ NOUS A SAUVER LE DOMAINE DES DOUAGES

 

  Domaine des Douages

 

Présentation du Domaine

 

 

Le domaine des Douages est un refuge créé en 2009, il s'étend sur 90 hectares et se situe dans la Nièvre. Ce sanctuaire donne la chance à 750 moutons , tous issus d'élevages, sauvés de l'abattoir, de vivre  paisiblement le reste de leur vie. Ces animaux ont été sauvés par Dominique, ancienne éleveuse, et son fils Jonathan. Tous deux s'occupent à pleins temps des moutons et autres pensionnaires. Aucune reproduction, ni selection, ici les bêtes sont à l'abri de toutes formes d'exploitation : un havre de paix pour béliers et brebis ainsi que tous les autres pensionnaires.

 

Le 15 mai 2014, nous avons ouvert une page de soutien pour sauver les moutons du domaine des Douages aujourd'hui en danger. un grand merci pour votre aide !

 

Si vous préfèrez verser un don par chèque, virement ou mandat rendez vous sur cette page.

 

 

Reportage diffusé le 12 janvier 2014 au journal régional France 3 Bourgogne 

 

Reportage diffusé le 23 avril 2014 au journal régional France 3 Bourgogne 


 

  Cliquer ici pour signer la pétition afin sauver le Domaine des Douages

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous contacter

   domainedesdouages@yahoo.fr

 

  logo2

 

 

Association Domaine des Douages

58240 Chantenay Saint Imbert

 

Tel : 09 63 69 53 53