Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 08:37

Nous sommes constamment sollicité en cette période de l'année et le travail ne manque pas !!!

La politique de l'association étant de répondre et d'intervenir 7/7 jour et 24/24h en cas d'urgence, car un animal blessé ne peut pas attendre, un accident peut se faire à n'importe quel moment ou jour de l'année...Et c'est à ce moment là que les animaux ont le plus besoin de nous !!! Nous nous occupons d'animaux de ferme, mais s'il y a urgence pour chiens ou chats ou d'ailleurs n'importe quel autre animal et qu'aucune association ou fourrière ne peut être contacté, nous intervenons également. Toutes les gendarmeries et casernes de pompiers de la Nièvre ont reçu un courrier avec ces précisions, car imaginez un animal blessé plus ou moins sérieusement en pleine nuit ou un week-end, il doit être soigné et pris en charge immédiatement. Ensuite lors des horaires d'ouvertures d'associations compétentes chiens/chats, nous leur remettons l'animal et leur laissant donner la suite nécessaire.

Néanmoins je persiste à croire qu'il faudrait mettre en place, par département par exemple, et entre les différentes associations qui s'y trouvent un système d'astreinte d'urgence afin de se répartir les tâches...Ce qui devrait d'ailleurs être réalisé sur l'ensemble de la France.

Nous rappelons que l'association ne perçoit aucune subvention, ne replace aucun animal à l'adoption et que notre travail nous ne pouvons le faire que grâce à vos dons qui servent intégralement aux animaux....

Un dimanche de la première quinzaine de juin, Une femme nous téléphone, la gendarmerie de Decize vient de lui donner nos coordonnées...Trois chiens labrador sable divaguent et l'un vient de manquer de se faire percuter par une voiture. La chaleur se jour là est presque insoutenable !! Nous nous rendons chez la personne qui nous a appelé car elle a pu mettre à l'abri l'un des chiens chez elle, les deux autres sont toujours en vadrouille et nous partons à leur recherche accompagné de cette dame et de son mari qui pensent savoir où les retrouver, malheureusement après plus de deux heures de recherche, nous ne retrouverons jamais les deux autres...Ce ne sera que le lendemain lorsque j'aurais pris contact avec la gendarmerie afin de savoir s'ils n'auraient pas une idée ou des renseignements sur les deux chiens disparus que j'apprends qu'en réalité ce n'était pas trois chiens labrador sable qui divaguaient mais finalement 17, bien entendu aucun des chiens n'étaient identifiés, et venaient sans doute d'un élevage clandestin qui les avait largué à Decize comme si l'on se débarrassait d'objets encombrants. Pour clore cette histoire, l'association a décidé de recueillir ce nouveau pensionnaire de façon définitive, il est venu rejoindre nos quatre autres chiens rescapés et adoptés.

Fin juin, un appel pour une urgence ! Deux agneaux de deux mois au plus, ils ne sont même pas sevrés et divaguent dans un lotissement. Ils appartiennent à des musulmans qui n'ont n'y l'espace n'y les compétences pour s'en occuper, ce qui est constaté par les agents de police s'étant rendu sur place, il est a supposer qu'ils sont de toute façon destinés à fêter la fin du Ramadan....Évidemment ils ne sont pas bouclés, et ont failli se faire percuter par une voiture et créer un accident qui aurait pu être grave.

Des voisins ont pu recueillir ces agneaux en divagation et nous demandent si nous pouvons venir les chercher afin de les mettre à l'abri, ce que nous faisons immédiatement.

Arrivée au domaine des Douages de bons biberons les attendent qu'ils avalent goulûment, depuis cinq jours ils en étaient privés et n'avaient pas mangés grand chose puisque où ils se trouvaient, il n'y avait pas d'herbe....

Un autre sauvetage en urgence, un monsieur d'un certain âge (83 ans) nous téléphone, sa voix est désespérée... Il me raconte son problème, voici que depuis près de deux ans, il s'occupe et nourrit matin et soir 4 caprins, un bouc, et une chèvre qui a deux cabris mâles. Ces animaux n'appartiennent à plus personne, son propriétaire étant décédé, depuis les animaux survivent en divagation en pleine nature comme ils peuvent et en grande partie grâce à ses soins. C'est devenu une grande histoire d'amour entre cet homme et les caprins...Les animaux se trouvent dans le 89, près de Sens et l'année dernière à la même époque, lorsque les cabris de l'année précédente étaient d'un poids suffisant, Des maghrébins sont venu attraper les deux chevreaux et les ont égorgé et tué de façon horrible, il a entendu leurs cris de détresse, mais n'a pas eu le temps d'intervenir à temps pour les sauver...Il s'est juré que cela n'arriverait plus jamais !!!

« Venez ! » me dit-il «  Cela urge vraiment, l'année dernière c'est à cette même époque que les cabris ont été tué, je ne veux plus revivre cela.. Je les vois, ils commencent à roder auprès des caprins et le drame peut recommencer, c'est une histoire d'heures peut être !! »

Nous nous trouvons à 250 km de chez lui, et je lui propose de s'adresser à d'autres associations plus proches... « Mais je l'ai déjà fais, j'ai lancé des appels partout et personne ne bouge !! » Il me met en contact avec une femme charmante au grand cœur, qui, elle même fait parti de l'association « Respectons » et nous convenons ensemble qu'elle et son mari se rendent sur place faisant tout de même 80 km, pour chercher et ramener les caprins que l'association domaine des Douages recueillerait ensuite...Un vrai travail d'équipe entre association pour le bien des animaux !! Mais impossible d'attraper les deux cabris qui sont pratiquement à l'état sauvage.

Le bouc et la chèvre arrivent au domaine, mais Micheline et moi même ne sommes pas tranquilles, il faut faire vite pour sauver les deux bébés !! Ils se retrouvent seuls livrés à eux même et des gens rôdent pour s'en saisir....Le vieux monsieur a même suivi une camionnette pensant que les cabris pouvaient s'y trouver, afin de relever l'immatriculation et de prévenir la gendarmerie....

Le lendemain Micheline et son mari se sont rendu à nouveau sur place pour une nouvelle tentative avec cette fois un sédatif à mettre dans la nourriture, mais celui ci n'a pas fonctionné et les cabris toujours in-attrapables..... Le jour même, il est alors 16h, je sais que la seule solution pour sauver les petits et de retourner sur place avec la mère que j'embarque dans la Kangoo de l'association accompagné de ma fille et de mon fils qui nous rejoindra sur place avec son propre véhicule. Enfin le miracle se produit !! Les chevreaux sont enfin attrapés, il ne reste qu'à prendre le chemin du retour....Une épreuve pour la mère qui vient de faire 250 km et autant pour le retour, mais voir cette petite famille ensemble fait chaud au cœur. Nous arrivons enfin, il est 23h e bouc qui était resté dans un boxe a attendre se tient fièrement debout espérant revoir sa famille...Quelle joie pour tous !!

Je crois que notre délai pour sauver ces deux cabris était extrêmement bref, car nous venions tout juste de les mettre dans le véhicule, lorsque une voiture c'est arrêtée à nos côtés, quatre jeunes maghrébins à l'air patibulaire en sont sortis, se dirigeant directement vers le lieu de refuge des chevreaux, inutile de préciser que nous sommes parti dans la foulée, et c'est alors que l'un des jeunes voyant dans le haillon arrière les chèvres, a appelé ses copains, nous a montrant du doigt, signifiant « C'est plus la peine !! Les chevreaux sont là !! »

Enfin hier, nous avons réceptionné 20 moutons, 18 brebis et 2 béliers qui arrivaient de Bretagne. C'est une éleveuse qui cessait son activité et n'avait pas le cœur d'envoyer ses moutons à l'abattoir. Ils sont arrivés dans un immense camion, le chauffeur m'a dit que c'était la première fois qu'il ne déchargeait pas dans un abattoir, mais il m'a également dit qu'il partait charger sur le retour des veaux qui eux n'auraient pas cette même opportunité. Cela m'a fendu le cœur!!Notre association ne touche aucune subvention et ce n'est que grâce aux dons que nous pouvons faire ce que nous faisons, pourtant hier j'ai regretté de ne pas être riche !! j'aurais pu racheter ces petits veaux, cela n'aurait peut être été qu'une goutte d'eau , mais pour eux le destin changeait !!!

J'ai également reçu un appel, concernant 30 bovins de race charolaises à sauver....24 vaches et 6 taureaux dont l'éleveur âgé et en mauvaise santé ne peut plus s'occuper, ce sont sa femme et sa fille qui ont pris la relève pour le moment, tout leurs salaires passe dans l'entretien des animaux, mais elles n'y arrivent plus, pourtant il leur est impossible d'imaginer les emmener à l'abattoir....La solution n'est pas très loin, je connais un éleveur à moins de 3 km du domaine des Douages qui serait prêt à prendre des bovins en pension sous la tutelle de l'association qui les surveillera de près. Bien sur, la politique de l'association sera toujours la même, aucune adoption, n'y exploitation. C'est un homme qui aime les animaux, j'en ai eu plusieurs fois la preuve. Le prix de la pension pour un bovin serait de 2 euros par jour, soit 60 euros par mois. Ce qui ferait 1800 euros par mois pour l'ensemble des 30 bovins, plus les frais vétérinaires éventuels à la charge de l'association (vermifuges, soins, etc..)

A l'heure actuelle, l'association ne reçoit pas assez de dons pour pouvoir assumer cela, la seule solution serait de trouver 30 parrains, marraines ou plus pour réduire les frais des parrains et marraines, sachant que devenir parrain ou marraine devrait être un engagement mensuel à long terme, un bovin pouvant vivre 25 ans. Le numéro de boucle et une photo seront envoyé à chaque parrain. J'ignore si les bovins ont déjà un nom, ce qui se fait de moins en moins, mais il pourra peut être choisir si ce n'est pas le cas.

Je lance donc un appel pour tenter de sauver ces bovins, cela ne peut se faire que si l'association trouve suffisamment de parrains ayant bien réfléchi à l'engagement dans lequel ils se lanceraient...Si tel est le cas, n'hésitez pas !! Contactez nous 09 63 69 53 53 ou port. 07 77 95 53 90, par mail domy684@orange.fr ou par courrier

 

C'est l'unité de personnes bien intentionnés qui fait la force d'une cause !!!

 

Nouvelles du domaine des Douages....
Nouvelles du domaine des Douages....
Nouvelles du domaine des Douages....
Nouvelles du domaine des Douages....
Nouvelles du domaine des Douages....
Repost 0
Published by dom
commenter cet article
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 06:58

La tonte vient de se terminer, cinq jours de travail très difficile!!!C'est encore un grand ouf !!!

Aucun incident particulier, justes quelques rares petites coupures sans conséquences....

Je tenais à remercier Vincent notre tondeur, qui à mon avis est le meilleur tondeur que j'ai pu rencontrer en vingt ans d'expériences avec différents tondeurs. Jamais il ne s'énerve avec les moutons, il leur parle et les caresse pour les calmer lorsqu'ils sont trop tendus durant la tonte. N'oublions pas que pour venir tondre au domaine des Douages, il fait tout de même 500 km, c'est devenu un ami que j’apprécie beaucoup ainsi que sa femme Véro.

De plus, il m'a sans doute sauvé la vie hier, juste après la fin de la tonte....Je venais de me faire piquer par une grosse guêpe est étant allergique je n'en menais pas large, je savais que la réaction serait assez violente...Heureusement comme il était dans le même situation que moi, allergique aux piqûres d'abeilles, et il avait sur lui des cachets antihistaminiques et m'en a de suite donné un à prendre.(Je n'avais plus d'antihistaminiques sur moi car ma dernière piqûre de guêpe remontait à plus de cinq ans)

Malgré cela, la réaction a été très violente,l'ensemble de mon corps s'est couvert de boutons extrêmement urticants, puis mon visage a commencé à gonfler, mes lèvres, l'intérieur de ma bouche, je commençais à avoir du mal à respirer....

Direction Hôpital le plus proche qui se trouve à 25 km, mon fils m'y a emmené. Il était plus que temps. Ma température corporel était descendu à 36°, j'étais en état de choc, j'ai alors commencé à avoir des malaises et à vomir....Résultat, perfusion et examen pour le cœur qui me faisait atrocement souffrir.

Le fait que j'avais pris des antihistaminiques dès le départ a freiné et limité les réactions m’empêchant sans doute de mourir étouffée.  J'ai désormais besoin d'avoir une injection toujours prête à porté de moi, car si cela devait se reproduire dans les prochains jours ou mois, la réaction n'en serait que plus forte et je risquerais la mort....

Donc un double merci à notre tondeur !!!   

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 08:03

Nouveau drame aux Douages !!!

 

Hier après midi, alors que nous commencions à nourrir nos pensionnaires, nous voyons arriver une brebis dans le bâtiment, elle était ensanglantée sur la parti droite et semblait tétanisée...

 

Aussitôt nous l'attrapons pour nous rendre compte qu'un trou de plus de 15 cm se trouvait au niveau de son estomac à nu...Première urgence, nous appelons notre vétérinaire en urgence, avant de partir faire un tour sur l'ensemble de la propriété pour constater s'il n'y avait pas d'autres dégâts, puisque visiblement cette brebis venait de subir une attaque...Chiens, Loup, Lynx, cela reste à déterminer, d'autant que le loup a été aperçu a moins de 50 km. Une brebis a déjà était égorgé et tué le 14 décembre chez nous. D'ailleurs l'ONF venait tout juste la veille de poser sur le domaine une piège photo …

Lors de notre visite, nous avons encore retrouvé 7 brebis gisant à même le sol éparpillées sur deux parcelles de près...

Quatre brebis ne présentaient aucune lésion mais étaient en état de choc tel qu'elle ne pouvait se relever, gisant sur le côté comme mortes

Une brebis présentait des lésions graves au niveau du cou, l'animal avait tenté de l'égorger

Une autre brebis avait de graves lésions au niveau de la croupe et des morceaux de chair et de peau manquaient

La dernière brebis est dans un état très sérieux, traces de tentative d'égorgement, mais un trou béant entre les deux épaules, la tête de l'une de ses omoplates a même été « grignotée » son pronostique vital est engagé …..Soit au total huit Brebis

Le vétérinaire a passé plus d'une heure à tout recoudre faisant au mieux en fonction de l'état de chaque animal...

Lorsque les moutons ont fini par être cherchés et ramenés, il faisait déjà nuit, et les recherches ont dû s'arrêter mais il est fort probable que nous trouvions encore d'autres animaux....

Il ne nous reste plus qu'à espérer que nous n'aurons plus d'autres attaques dans les prochains jours.

Nous tiendrons au courant des événements et bilans de santé....

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 11:09

Depuis des jours, des semaines, une plaie lancinante à sa patte avant droite la tenaille. C'est une plaie ouverte, on peut y apercevoir les muscles, les tendons et même l'os à vif....

 

Elle ne comprend pas pourquoi on l'a traîné là....Dans un pré au bord de la route. Est ce pour l'aider ?? Quelqu'un entendra t-il son désespoir ???

 

Depuis plus de trois jours, elle gît sur un résidu de foin...Des voitures, des piétons passent à côté d'elle dans l'indifférence générale, certains ralentissent puis continuent leur chemin. Ce n'est qu'une brebis à l'agonie !!

 

Les minutes, les heures, les jours et les nuits se succèdent, elle est seule dans ce froid hivernal, le vent est glacial, la pluie tombe à verse sur son corps décharné...Aucune nourriture n'y eau à porté, mais de toute façon elle ne pourrait pas les atteindre...Trop blessée, trop faible pour se lever. A peine a-t-elle pu essayer de laper un peu d'eau de cette pluie qui ne cesse de tomber.

 

Pourtant elle se bat de toutes ses forces restantes, elle ne veut pas mourir !!!

 

Puis tout à coup une voiture ralentie mais repart, le lendemain cette voiture s’arrête, une dame en sort et l'observe. Elle n'a que ces yeux pour implorer, vainement elle tente de remuer une patte, comme pour dire « Je suis en vie!!Aidez moi !! »

 

Encore une nuit glaciale, un nouveau matin gelé...La même voiture ralentie, s'arrête, mais repart...L'attente toujours impitoyable...

 

C'est alors que tout semble changer, des hommes en bleu s'approchent, se penchent sur elle et discutent avec son propriétaire tout en la regardant...Que se passe t-il ?? Ils repartent !!

 

Son propriétaire pourtant revient et s'approche d'elle...Sans un geste tendre, il traîne cette petite misère sur le sol qui mène chez lui, elle souffre horriblement !! Sa plaie à l'épaule la déchire de souffrance, son corps et sa tête râpent sur le sol, mais qu'arrive t-il ? Est ce la fin de cette vie atroce ?? Va t-on lui porter le coup de grâce, afin que toute cette souffrance cesse !!

 

Elle est traînée dans un bâtiment sur un sol glacé en béton, son propriétaire jette sur son corps froid un plastique sans ménagement, la porte se referme...Encore cette solitude !!!

 

Mais voilà une voiture qui se gare devant la porte du bâtiment, la porte s'ouvre dans un grand bruit de ferraille...On soulève le plastique de mon corps. Une femme me prend dans ses bras, me soulève et m'installe dans la voiture, au chaud enfin !! On me met une couverture sur le dos et la voiture repart...Que va t-il advenir de moi maintenant ??? La femme chantonne !! Elle me parle d'une voie rassurante !! Me dit que maintenant pour moi l'enfer est terminé !!

 

Le temps est long avant que les portes de la voiture s'ouvrent à nouveau...La femme me soulève dans ses bras et m'installe délicatement dans une épaisse couche de paille et de foin. Plusieurs couvertures se posent sur moi !! Je suis trempée et grelottante de froid !!

 

Peut de temps après la femme arrive accompagné d'un homme, on me découvre et m'observe et pourtant j'ai si froid, je suis épuisée,déshydratée et morte de faim, mais je n'ai plus la force de me nourrir.

 

On me donne à boire, on me nourrit d'un aliment liquide, de vitamines, on me fait plusieurs injections puis on s'occupe de ma plaie à la patte. J'ai très peur car cela me fait très mal...

 

Le lendemain la femme revient avec deux copains d'infortune auprès de qui je vivais, là bas ; une agnelle et un bélier !! Ils sont aussi dans un état pitoyable de maigreur.

 

Aujourd'hui je vais mieux, la femme me nourrit matin et soir à la cuillère d'un aliment qui a la consistance d'une purée, elle me tient la tête pour que je puisse boire et continu à me soigner, je n'aime pas trop les piqûres, elle non plus, mais elle me dit que c'est nécessaire...Elle prend même du temps pour moi la brebis qui n'était rien, une ombre que l'on voit sans voir !! Lorsque sa main s'est approché de ma tête j'étais effrayée, mais j'ai vite compris qu'une main pouvait aussi câliner et caresser et j'ai enfin chaud sous mes couvertures

 

Aujourd'hui, je continu à me battre pour survivre et guérir. La dame qui était venu me voir au bord de la route m'a sauvé en prévenant l'association Domaine des Douages, elle a même décidé de devenir ma marraine...Mon numéro de boucle, je m'en est plus rien à faire !! Elle vient de m'offrir un nom, je m'appelle désormais »Kowali » qui veut dire battante en hawaïen !! Mes copains ont eu aussi reçu un nom, la petite agnelle se nomme désormais « Jade » et le bélier « Caporal »

 

Avoir un nom cela veut dire n'être plus une ombre, mais un être sensible reconnu comme tel...Je n'ai qu'un mot dire à mes sauveuses « Bééé !!!!

 Boucle n°30206 La brebis qui ne voulait pas mourir
 Boucle n°30206 La brebis qui ne voulait pas mourir
 Boucle n°30206 La brebis qui ne voulait pas mourir
Repost 0
Published by dom
commenter cet article
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 18:32
aide au domaine des Douages
aide au domaine des Douages
aide au domaine des Douages
aide au domaine des Douages

En cette année 2016, il s'est passé beaucoup de choses au domaine des Douages...

 

Quelques poules destinées à finir sans doute broyées ou exterminées d'une façon horrible ont eu la joie de trouver un foyer heureux, et continuent à profiter de leur vie.

 

Une trentaine de brebis de réforme, destinées à un triste sort, attendaient anxieuses d'arriver chez nous où elles se sont familiarisées doucement à leur nouvelle vie

 

Une quinzaine de brebis devaient ont eu la chance de rencontrer un gentil monsieur qui ne voulait pas les laisser partir à l'abattoir, bien décidé à les sauver en les rachetant. Tous se sont retrouvés au domaine avec la certitude d'y finir enfin leur vie paisiblement.

 

Une quarantaine de jeune brebis devaient également voir leur destin basculer vers l'horreur, mais pour les sauver, il fallait les racheter, et un appel aux dons à permit de le faire, elles ont rejoint le domaine...

 

De plus en plus d'appels au secours nous parviennent !!! Pour des cochons, des volailles, des chevaux, des poneys, des moutons, des vaches et même des animaux de ferme sauvés de la vivisection. !!

 

La place ne manque pas...Nous sommes en mesure d'accueillir...Mais pour cela, la bonne volonté ne suffit pas, et bien que nous tendons les bras ouverts, il nous faut les moyens, une fois sauvé, d'entretenir les pensionnaires dans les meilleures conditions possibles aussi longtemps qu'ils vivent. Cela peut être durant de nombreuses années et nous leur souhaitons longue vie. Pour cela nous n'avons qu'une seule solution !! Faire appel aux donateurs, parrains et marraines !!! L'amour et le cœur sont une chose, l'argent reste indispensable, et cet argent est si beau lorsqu'il sert à faire le bien...

 

Nous demandons un minimum de 35 euros par an de parrainage par mouton (le parrainage est un engagement annuel durant la vie de son filleul, normalement) mais tous les dons, quels qu'ils soient sont acceptés de bon cœur...Rendez vous compte de l'exploit que nous pourrions faire si tous nos pensionnaires étaient parrainés !! (frais vétérinaires, fourrage, granulés, tonte, parage, vermifuges, eau, entretien des clôtures des pâtures et des bâtiments, curage des bâtiments, etc...) S'occuper d'un animal, ce n'est pas uniquement le mettre dans un pré et le laisser se débrouiller.

 

35 euros c'est moins d'un centime par jour et par animal, c'est tellement peu pour s'occuper de lui une année, mais si tous les pensionnaires avaient un parrain ou une marraine, ce qui est loin d'être le cas, ce serait extraordinaire ! Pas besoin de se demander où ira votre argent, en voyant les calculs, il sera aisé de comprendre qu'avec si peu de moyens, il ne peut qu'être destiné à nos pensionnaires et uniquement à eux.

 

De plus pour ceux qui sont imposable, vous avez droit à une réduction fiscale de 66% de votre don, qui ne vous coûtera en réalité que 11,90 euros pour 35 euros

 

Aujourd'hui, il n'est pas une personne qui ignore ce qui se passe dans les abattoirs. Si vous partagez cette idée que cette cruauté ne doit plus exister. A cette petite goutte d'eau que nous avons sauvé, donnez leur la chance de vivre heureux dans de bonnes conditions et unissons nous !!

 

C'est à votre âme et à votre cœur que je m'adresse...Offrez leur un avenir !! Aidez nous !! Que pour nous ces fêtes de fin d'année résonnent comme un hymne à la joie et que pour eux aussi il y ait un petit supplément sous le sapin. Soyez le père Noël du domaine des Douages, et si vous le connaissez bien, n'oubliez pas de lui parler de nous !!!

 

Et pourquoi ne pas passer nous rendre une petite visite aux beaux jours ???

 

Pour vos dons ou vos parrainages, voici nos coordonnées 

 

Contacts :

 

Tél : 09 63 69 53 53 / Port : 07 77 95 53 90

Mail : domy684@orange.fr

 

Par chèque :

 

Association Domaine des Douages

58240 Chantenay St Imbert

 

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 13:11

Aujourd'hui en partenariat avec le refuge de "Beauregard" sauvetage de chiens ainsi que de 6 moutons qui vont a présent finir leurs jours heureux chez nous émoticône wink

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 14:56

Pour noël pourquoi ne pas parrainer un mouton (35€) afin de lui offrir de quoi manger a sa faim et bénéficier de soins/vermifuges durant 1 an :)

D'autant plus que nous n'avons eu pour le moment que les moyens d'acheter 20T de foin sur les 60T nécessaires pour nourrir le troupeau cette hiver par manque de trésorerie :(
Ils comptent sur vous :( 141214053416265174.jpg

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 09:47

 

une petite partie du troupeau

Victoire

Victoire ! Les 750 moutons du Domaine des Douages sont sauvés ! Vous avez signé la pétition pour sauver le refuge du Domaine des Douages et ses 750 moutons. C'est chose faite ! Le Domaine a finalement pu être racheté aux dernières enchères par M. Gueydon, président de la Fondation pour une Terre Humaine. Il confie la gestion du domaine à Dominique, qui a créé ce refuge, et son fils Jonathan. C'est un immense soulagement !
La SAFER (société d'aménagement de l'espace rural) pouvait user de son droit de préemption mais, comme le demandait cette pétition, dont vous êtes signataire avec 71 776 autres personnes, elle n'usera pas de ce droit et Dominique et Jonathan peuvent donc continuer leur œuvre de sauvetage en toute sérénité.
Ensemble nous avons porté la voix de ces animaux et l'action collective a porté ses fruits.
Il reste que le refuge n'est en rien une activité lucrative et qu'il est coûteux de s'occuper de ces centaines d'animaux. Alors n'hésitez pas à soutenir le refuge, vous avez même la possibilité de parrainer un mouton -> 
http://www.helloasso.com/associations/domaine-des-douages 
Un grand merci à toutes et à tous !

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 15:51

journal 1111

Repost 0
Published by dom
commenter cet article
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 18:14

IMG_1526-MiNi.JPG

                                                                                                    printemps 2010

 

... au Domaine des Douages.

 

L’association "Domaine des Douages" a été créée le 22 décembre 2009 à la préfecture de la Nièvre.

 

Elle a pour objectif de donner à 750 moutons la chance de vivre libres sans être exploités (pas de reproduction) ni condamnés à la vente ou à l'abattage.

 

L'association a besoin d'adhérents pour parrainer les animaux et entretenir les installations, les frais mensuels s'élevant entre 3000 et 4000 euros (frais vétérinaires, assurance, taxe d’habitation et taxe foncière, foin, granulés, eau, électricité, téléphone, entretien du véhicule, divers.)

 

 

L'origine de cette fabuleuse aventure est racontée dans le premier article de ce blog :

Naissance de l'association

 

Nous venons d'y inclure un album photos d'une partie de nos pensionnaires, des soins et travaux que nous sommes amenés à réaliser régulièrement, nous vous invitons à y accéder en cliquant sur la photo de la rubrique.

 

Actuellement nous n'avons pas assez de parrains et marraines pour assurer l'entretien des animaux et les frais du domaine.

Pour que cela soit possible, il nous faudrait un parrain ou marraine par pensionnaire.

Nous demandons à tous ceux qui se sentent concernés par le sort des animaux de ferme, de nous aider à nous donner la chance d'offrir une vie paisible et agréable dans de bonnes conditions à tous ces animaux sauvés de maltraitances où d'une mort certaine.

Nous ne sommes que les légataires de ces animaux qui nous ont été confiés, leur sort dépend de chacun d'entre vous...

 

Un grand MERCI pour eux !! Ils ont besoin de vous ...

 

 

IMG 1540-MiNiPhoto 130-MiNi           

Repost 0
Published by dom
commenter cet article

AIDEZ NOUS A SAUVER LE DOMAINE DES DOUAGES

 

  Domaine des Douages

 

Présentation du Domaine

 

 

Le domaine des Douages est un refuge créé en 2009, il s'étend sur 90 hectares et se situe dans la Nièvre. Ce sanctuaire donne la chance à 750 moutons , tous issus d'élevages, sauvés de l'abattoir, de vivre  paisiblement le reste de leur vie. Ces animaux ont été sauvés par Dominique, ancienne éleveuse, et son fils Jonathan. Tous deux s'occupent à pleins temps des moutons et autres pensionnaires. Aucune reproduction, ni selection, ici les bêtes sont à l'abri de toutes formes d'exploitation : un havre de paix pour béliers et brebis ainsi que tous les autres pensionnaires.

 

Le 15 mai 2014, nous avons ouvert une page de soutien pour sauver les moutons du domaine des Douages aujourd'hui en danger. un grand merci pour votre aide !

 

Si vous préfèrez verser un don par chèque, virement ou mandat rendez vous sur cette page.

 

 

Reportage diffusé le 12 janvier 2014 au journal régional France 3 Bourgogne 

 

Reportage diffusé le 23 avril 2014 au journal régional France 3 Bourgogne 


 

  Cliquer ici pour signer la pétition afin sauver le Domaine des Douages

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous contacter

   domainedesdouages@yahoo.fr

 

  logo2

 

 

Association Domaine des Douages

58240 Chantenay Saint Imbert

 

Tel : 09 63 69 53 53